Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/05/2010

Asfour le devin

asfour.jpgRien ne prédestinait Asfour, un pauvre petit khammès (ouvrier agricole) de la campagne tunisienne à côtoyer un jour le sultan et devenir un homme riche et respecté.  D'autant que le riche fermier qui l'exploite a confisqué sa ferme à son père. A la mort de sa mère, Asfour décide d'aller tenter sa chance ailleurs. Rien n'est moins aisé. Dès le départ, il se fait dépouiller du peu qu'il possède par des bandits de grand chemin. Et pourtant... malicieux et intelligent, Asfour persuade une femme de lui donner vêtements et cheval. Dans un hammam de Tunis, il est encore la proie d'un voleur. Mais là encore, c'est une femme, Jerâda, qui l'aidera et deviendra sa femme. Convaincu par  Jerâda, Asfour se fait devin pour gagner sa vie. Une gageure que l'ancien pauvre khammès relève avec succès. Sa bonne étoile veille et sa renommée se répand dans toute la ville jusqu'au palais du sultan. Si la chance lui sourit encore et toujours, malgré les doutes du vizir qui ne cessera de tester notre homme, Asfour, devenu le protégé du sultan après une ultime enigme relevée avec brio, retourne dans son douar (son hameau). Là, il se vengera du riche et cruel fermier.

Avec Asfour le devin, Boubaker Ayadi renoue avec un conte populaire tunisien qu'il raconte à sa façon en étoffant cette histoire qui nous plonge dans l'univers des contes traditionnels du Maghreb, où l'humilité et la sagesse gagnent toujours. On se délecte ici de la malice d'Asfour, des hasards bienheureux qui le sortent des situations les plus embarrassantes. Et au final, on se réjouit de la bonne tournure que prennent les chose ! Pour se mettre du baume au coeur. Dès 10 ans.

C.B.

Seuil jeunesse. 176 pages. 9 euros.     

Les commentaires sont fermés.