Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/07/2010

L'oeil du chat

oeil du chat.jpgFabienne Jay, Bibliothèque jeunesse, Carré d’Art Nîmes

 

L’histoire se déroule dans les années trente  aux Etats-Unis.

Ned Willis vit dans un petit village près de New York. Son père est pasteur. Sa mère, malade, reste alitée toute la journée. Il mène une vie simple rythmée par les repas dominicaux au sein des familles de la congrégation et les visites chez le vieux M. Scully qu’il aide aux tâches quotidiennes. Ned se sent seul. La venue de son oncle Hilary rompt avec le quotidien. Il n’oublie jamais de lui fêter son anniversaire. Cette année, pour marquer ses onze ans, Hilary offre un cadeau inhabituel. Un fusil. Le pasteur choqué, confisque l’arme et la cache dans le grenier.

Ned, lui, sent une envie irrépressible de la posséder. Une nuit il va chercher le fusil et tire dans le jardin. Ned croit prendre un arbre pour cible, mais  blesse un chat ! Terrorisé , il regagne sa chambre.

Ned prend conscience rapidement de la faute commise. Il a transgressé un interdit. Il a aussi brisé la relation de confiance établie depuis des années entre lui et ses parents. Dans une famille profondément attachée à la vie, au respect de l’autre, Ned a commis un « crime ».

L’auteur aborde le sentiment de culpabilité comme valeur morale forte. Il l’éclaire à travers les principes de vie prescrits par la Bible. Ned saisit davantage l’importance de son geste et ressent d’autant plus le poids de la culpabilité qu’il a été élevé selon ces principes. Il va s’enfermer dans les mensonges et devenir prisonnier de ses angoisses. On suit avec justesse la spirale du doute et de la fuite qui conduit Ned à la perte de l’estime de soi.

La rencontre du chat chez M. Scully va dénouer le drame.

Ned décide de se racheter. Il nourrit le chat, veille sur lui. Il finit par confier sa faute à M. Scully son ami et partage ainsi son fardeau avec lui. Puis, Ned, prend ses responsabilités et parvient à avouer dans un moment d’intimité avec sa mère son méfait.

L’auteur Paula Fox montre la voie choisie par Ned pour sa propre réconciliation. Il décrit les étapes traversées qui le mènent à une lente rédemption. Le parcours spirituel  de Ned s’inscrit dans une prise de conscience de la valeur de l’autre et du respect de la vie. L’expression des valeurs de l’engagement, de la foi, et de l’amour donnent au roman un caractère spirituel et sacré.

 

Roman à partir de 12 ans.

 

L’Ecole des loisirs, 2005.- 221p.-(Médium)

Les commentaires sont fermés.