Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/06/2011

Rico et Oscar : Mystère et Rigatoni

Rico est un enfant "maldoué". Il n'arrive pas à se repérer, il ne comprend pas tout et va dans une école spécialisée. Pour les vacances, son enseignant lui demande d'écrire un journal. Le jeune garçon raconte alors sa vie, sa mère, les habitants de l'immeuble où il habite à Berlin, sa rencontre avec Oscar, un garçon surdoué. Avec beaucoup d'humour, une grande poésie aussi, Andreas Steinhöfel dresse à travers le regard de ce garçon pas comme les autres le portrait abouti de personnages loufoques, intrigants, effrayants aussi. Il y a la voisine du 3e madame Dahling, une bouchère qui a la grisaille depuis sa séparation. Rico passe avec elle des chouettes soirées télé minitartines, en attendant sa mère et ses ongles décorés, entraineuse dans un bar. Il y a l'inquiétant Fitzke, vieux solitaire qui le traite de simplet. Il y aussi Marrak, qui transporte toujours du linge dans un sac. Ou encore Ermann, le nouveau voisin que la mère de Rico trouve très sexy. Et puis Oscar, le nouvel ami. Un drôle de petit bonhomme celui-là aussi. Toujours un casque vissé sur la tête, pour éviter l'accident, Oscar est d'une intelligence surprenante. Leur amitié va se nouer alors qu' à Berlin, rôde Mister 2000, un kidnappeur d'enfants qui demande 2000 euros aux parents pour les revoir, entiers... Rico va comprendre trop tard qu'Oscar mène l'enquête pour démasquer Mister 2000. Rico se mue alors en détective en herbe. Et la surprise va être grande...  

mystère.jpg

Un petit régal de roman, avec des personnages attachants et humains, une description plus vraie que nature d'un quartier berlinois - l'auteur y habite -, une intrigue menée jusqu'au bout. Un premier tome - il y en a trois - des aventures de Rico et Oscar réussi, accompagné des illustrations originales de Steve Wells. Des pages à dévorer sans hésiter, et pas seulement réservées aux enfants !  Dès 9 ans.

C.B.

Gallimard jeunesse. 280 pages. 12, 50 euros.  

Les commentaires sont fermés.