Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/10/2009

La plus belle fille du monde

belle fille.gifSandra est une ado de 14 ans comme beaucoup d'autres. Elle est en seconde, a sa bande de copains -un quatuor inséparable depuis la mort de leur maîtresse de maternelle -, un père absent - un genre de pépiniériste qui sème les bébés -, et une mère, avocate sans le sou, pas toujours facile. Et un but dans la vie : elle veut être romancière et s'interroge sur l'écriture. L'arrivée de Liouba Gogol va déclencher sa prise de plume, et la voilà devenue narratrice de La plus belle fille du monde. Une rencontre prétexte à parler de sa vie, des travers de sa famille, de ses amitiés très fortes et de ses interrogations d'adolescente. Agnès Desarthe se glisse avec un plaisir certain dans la peau de la jeune fille. Avec le langage imagé et l'humour caustique de Sandra, elle décrit la vie quotidienne de cette ado un peu paumée, qui voit d'un mauvais oeil, comme ses copines, l'arrivée de cette poupée russe parfaite, et sympa en plus ! Ouf, Liouba a un défaut : elle est une vraie cleptomane.  La jalousie, l'attirance, la méfiance, l'éclatement de sa bande des quatre, l'amitié nouvelle... l'auteur sait jouer avec les émotions des ces ados attachants plus tout à fait enfants, pas encore adultes, et qui n'ont pas vraiment envie de le devenir ! Dès 12 ans.

C.B.

Ecole des loisirs, collection Medium.  163 pages. 9 euros.

08/10/2009

Vieux Thomas et la petite fée

vieux thomas.jpgC'est une belle histoire d'amour que nous raconte la Québécoise Dominique Demers. Celle de Vieux Thomas, un vieil homme en colère contre le monde entier, qui vit seul au bord de la mer et d'une minuscule fillette qu'il trouve un soir, rejetée par les flots. Grâce à ses soins, cette Poucette-là reprend des forces, et de nouveau grâce à lui, elle est sauvée de la gueule d'un chien errant affamé. Vieux Thomas, lui, n'y survivra pas, mais mourra en paix, heureux d'avoir auprès de lui sa fillette. Doublé d'un CD, dont l'atmosphère fantastique est illustrée par une composition musicale de Bernard Falaise, Vieux Thomas et la petite fée parle d'humanité, d'amour, de la mort des êtres chers, tout en douceur. Dominique Demers explique en fin de CD que sa maman lui racontait des histoires, et qu'aujourd'hui elle a disparu. Mais reste toujours près d'elle, dans son coeur. Les jeunes lecteurs peuvent aussi s'amuser en cherchant les objets que l'auteur leur demande de trouver au fil des pages, superbement illustrées par Bernard Poulin. Dès 5 ans.

C.B.

Dominique et Compagnie. 32 pages. 19 euros.

03/10/2009

La saga Mendelson, tome 1 Les exilés

mendelson.jpgCoup de coeur de Fabienne Jay, secteur jeunesse de la médiathèque Carré d'art, Nîmes.

Fabrice Colin raconte l’histoire de la famille Mendelson à partir de la vie du père Isaac dès 1895.  Obligé de quitter Odessa à la suite de la révolte du Potemkine puis du pogrom en 1905, Isaac se rend chez un ami à Vienne. Horloger doué, le tsar et les familles riches viennoises font appel à ses services. Isaac est marié à Batsheva. Ils ont deux enfants, David et Leah. David entre à l’école des beaux arts. Il devient l’ami d’un certain Adolphe, peintre, artiste raté, futur dictateur…

En 1914, David déserte l’armée. Il part pour New York. Il travaillera comme dessinateur, scénariste pour la MGM.

Leah, elle, épousera un acteur qui la rendra malheureuse.

 

Histoire vraie d’une famille juive dont le destin côtoie l’Histoire dans la tourmente, les déchirures, les espoirs et l’amour.

Fabrice Colin écrit un roman réaliste après avoir excellé dans le fantastique. Cette histoire touchante, née d’une amitié, se présente un peu comme une interview mais la vie si riche des personnages nous replonge rapidement dans la fiction.

Le tome 2, Les insoumis est à paraître en novembre.

A partir de 14 ans.

 

Seuil Jeunesse, 2009.- 279 pages, - (Grand format). 16,50 euros.

 

01/10/2009

Punie !

punie.jpgOlivia a été punie par trois filles de l'école. A chaque récré, elle doit rester assise sans bouger près des poubelles. Si elle n'obéit pas à ses trois tortionnaires,  celles-ci dévoileront son secret.  Alors la fillette n'ose pas en parler à sa mère qui ne comprend d'ailleurs pas grand chose à ses angoisses. Elle ne se rend même pas compte que le lampadaire et la poupée  de collection la menacent la nuit, quand elle est seule dans sa chambre.  Son père lui, saurait bien la soutenir en lui disant qu'elle est la plus forte... mais il n'est pas là. Les parents d'Olivia ne s'aiment plus et ne vivent plus ensemble. Alors la fillette subit et se tait. Jusqu'à ce jour où au téléphone elle déballe tout à son papa : la punition, la trop petite lumière dans sa chambre,  la séparation... un joyeux et chaleureux apéro en famille la soulage de toute cette angoisse. Soudain, après avoir décidé de régler ses problèmes toute seule, l'héroïne se sent plus forte et rien ne sera plus comme avant. Le lampadaire et la poupée deviennent sympa, et les trois vilaines filles s'écrasent devant sa volonté. 

Avec Punie !, Nathalie Kuperman, auteur et critique de spectacle pour enfants à Télérama, soulève le voile d'un sujet fort douloureux - et tabou : celui des souffre-douleurs, de la cruauté des enfants entre eux. Qui n'a pas ce souvenir de tel ou tel élève malmené par d'autres parce qu'il est différent ou parce qu'il semble plus faible et plus fragile ? L'auteur aborde avec sensibilité les angoisses d'une fillette, bouleversée par le divorce et la mésentente de ses parents. Une proie facile pour des enfants avides de pouvoir et de domination. Les illustrations d'Anaïs Vaugelade qui ponctuent les pages de ce roman reflètent avec froideur les angoisses d'Olivia. Et non ! Les enfants entre eux ne sont pas des agneaux !  Dès 7 ans.

C.B.

L'école des loisirs, collection Mouche. 79 pages. 8,50 euros.  

 

17/08/2009

Mon ami le petit bonze

bonze.jpgPour le jour anniversaire de Bouddha, Min'i et sa grand-mère se rendent au monastère dans la montagne pour fêter ça.  Déja qu'il a fallu marcher, voilà que la fillette est effrayée par les rois des quatre directions qui empêchent les démons d'entrer. Min'i n'est pas au bout de ses surprises en franchissant la porte de cet étrange univers décoré pour l'occasion de centaines de lanternes. Bien des choses lui semblent bizarre et l'ennui la guette. Un petit bonze de son âge va alors lui révéler les secrets du monastère et de la religion bouddhiste. Les gongs et les tambours sur lesquels on frappe pour donner du bonheur aux animaux, les gâteaux de riz, les très anciens bâtiments... pour terminer ce jour de fête par un grand défilé de lanternes le soir venu.

Avec  Mon ami le petit bonze, la Coréenne Yim Jeong-jin fait découvrir aux enfants dès 7 ans une autre culture, la sienne. Guidés par la fillette et un tout jeune bonze, ils n'auront pas de mal à se plonger avec curiosité dans cet univers empli de quiétude, illustré par les aquarelles colorées de Yoon Jeong-ju. En fin d'album, les principaux termes du bouddhisme sont expliqués. Pour s'initier en douceur à une culture fascinante !

C.B.

Editions Chan-Ok. 14,90 euros. 40 pages.

06/08/2009

Le temps des mots à voix basse

Laurence Gaidan, secteur jeunesse de la médiathèque Simone Veil, 4 rue de la Travette, Marguerittes.

 Tél 04 66 7voix basse.jpg5 22 56.

Oskar et son ami partagent tout, ils sont amis de toujours. Avant eux, leurs pères étaient amis, amis d’enfance, amis de toujours. Les deux pères se réunissaient au fond du jardin du héros (le jardin de son père, qui avait aussi été celui de son grand-père) et parlaient fort jusque tard… de la poésie et du bon vin, voilà ce qu’ils partageaient le soir. Mais ça c’était avant. Avant quoi ? Le livre le suggère et Oskar et son ami comprennent que le vent tourne quand les adultes se mettent à parler tout bas. On écoute la radio, Oskar est renvoyé de l’école et l’araignée noire sur fond rouge sévit.
Un jour notre héros surprend une conversation au fond du jardin entre son père et Anton, le père d’Oskar. Oskar et sa famille doivent fuir au plus vite. Au nom de l’amitié, l’un veut aider l’autre, au nom de cette même amitié l’autre refuse la main tendue… ce qui se passe dépasse les mots. Les deux amis regrettent de ne pas avoir vu venir, de ne pas avoir compris de quoi l’homme est capable alors que les premières interdictions fleurissaient. "Là où on brûle les livres, on finit par brûler les hommes ", comme si Heine le poète les avait prévenus.

Ce livre d'Anne-Lise Grobéty est simple. L’ambiance qui change, par les bruits qui s’assourdissent, le malaise qui s’installe… et surtout, le revirement de situation, le devoir de mémoire que nous avons pour qu’enfin l’homme arrête de commettre les mêmes erreurs. Pour que nous arrêtions d’oublier à quel point certains faits nous ont paru atroces avant de les reproduire, comme aveuglé par la haine de l’autre, autre peuple, autre couleur, autre religion. Dès 9 ans.

Editions La Joie de Lire, 2007. 74 pages. 6,50 euros.

27/07/2009

Mi et la planète bleue, Mi trouve des amis, Mi sauve le pays des rêves

mi.jpgMi est un drôle de petit personnage. Tout noir et minuscule, avec trois poils sur la tête. Mi habitait dans un pays lointain où la nuit, le ciel était noir. Il voulut l'éclairer avec son dessin de planète bleue mais il échoua. Voilà comment Mi décida alors de partir au pays des rêves. C'est là qu'il vit désormais. Mais comment se faire des amis ? Peut-être en aimant ce que les gens aiment ? La méthode échoue. Zut ! Mi fera ce qu'il aime lui ! Jouer du piano sur le toit en regardant la ville... et c'est en étant soi-même qu'il trouve enfin des amis ! C'est avec eux que l'adorable petite créature sauvera son nouveau pays en envoyant le trop plein de rêves dans le ciel...

Illustrés et écrits par Denitza Mineva, Bulgare installée à Paris,  les trois premiers albums de la nouvelle série Mi sont un pur moment de poésie.  Les aventures de Mi parlent de création, de rêves, d'amitié, de solidarité... le petit format adopté par l'auteur, ses dessins fins en noir et blanc, illuminés par une couleur unique pour chaque album, invitent à tourner délicatement les pages de ces livres originaux et subtils.  Dès 4 ans.

C.B.

Editions Anabet. 20 pages. 6,90 euros.

16/05/2009

Petit dragon

dragon.gifC'est un album ludique pour découvrir une autre langue. Et pas des plus simples. Avec Petit dragon, Christophe Niemann entraîne les jeunes lecteurs dès 5 ans dans un univers étrange : celui des caractères chinois. Au fil de l'histoire de Lin et de son gentil dragon, l'auteur et illustrateur new yorkais intègre des caractères aux dessins colorés, facilitant la compréhension des enfants. On suit volontiers Lin à la recherche de son petit compagnon, sa rencontre avec une sorcière et ses retrouvailles au dessus des nuages. Les enfants se régaleront à retrouver la signification de tel ou tel caractère et mine de rien apprendront à dessiner les traductions de guerrier, bouche ou encore rivière pour les plus simples. Une trentaine de caractères chinois sont ainsi abordés.  Pour découvrir un autre horizon que notre bon vieil alphabet !

Gallimard jeunesse. 40 pages. 11,90 euros.

24/03/2009

Akimbo et les serpents

Lydie Baillie, de la librairie Aux Lettres de mon moulin, 12 boulevard Alphonse-Daudet, Nîmes. Tél. 04 66 67 21 58.

akimbo.jpgAkimbo est un petit garçon qui habite en Afrique. Pour les vacances, son oncle qui travaille dans une réserve, lui propose de venir l'aider à nourrir les serpents du reptilarium. Mais bien sûr, comme dans les autres titres de la série, Akimbo va vivre des aventures formidables  et braver les plus grands dangers pour défendre les animaux.

J'aime beaucoup cette série dans laquelle l'un des maîtres du roman policier adulte, Alexandre McCall Smith,  fait découvrir les mystères  et la magie d'une grande réserve africaine aux lecteurs en herbe dès 8 ans. Autres titres de la série : Akimbo et les éléphants, Akimbo et les crocodiles, Akimbo et les lions.

Editions Folio Cadet. 5,50 euros.

26/02/2009

Terre noire, les exilés du tsar

terre noire.jpgTrahison, complots, amour, exil, voyage... Avec Terre noire les exilés du tsar, premier opus de sa nouvelle trilogie, l'auteur français Michel Honaker nous entraîne dans un récit palpitant de la première à la dernière page. Les aventures relatées à travers des échanges épistolaires et des journaux intimes,  plongent les jeunes lecteurs dès 12 ans (et les moins jeunes !) au coeur de la Russie de la fin du 19e siècle. Stepan Tchakarov, orphelin adopté par une riche baronne, est devenu un pianiste et un compositeur de génie, dont le talent est salué par le tsar lui-même. Ses succès, sa tendresse réciproque avec sa mère adoptive suscitent jalousies et envies, notamment celles de son demi frère, Volodia. A la mort de la duchesse, le fils ingrat fomente un complot pour décider le tsar à bannir Stepan, accusé de terrorisme. Alors que ses camarades sont envoyés au bagne en Sibérie, suite à la trahison de l'un d'entre eux, Natalia, la demi soeur adorée du jeune homme traqué, tentera en vain de le défendre.  Chassé de son domaine ukrainien, Terre noire, cadeau de sa mère, le compositeur devra s'exiler en France, puis à Florence. Démuni, isolé du monde après l'assassinat de son fidèle serviteur sur les bords de l'Arno, pourchassé par les agents de la police secrète d'Alexandre III, l'okhrana, le jeune Russe trouve refuge auprès d'une sorcière, chef des Negri,  de redoutables contrebandiers. Le premier volet de cette saga se referme sur un profond sentiment de vengeance et la promesse de l'exilé du tsar de retrouver un jour Terre noire et son honneur perdu. Outre ses remarquables qualités romanesques, Terre noire ouvre les portes de la Russie de 1887, époque où, malgré l'oppression du régime tsariste,  de grands changements sociaux étaient attendus par la jeune intelligentsia. Un livre écrit dans la grande tradition des romans d'aventure, comme on les aime.  Le coup de crayon d'Alexis Lemoine, qui signe la couverture,  renoue avec l'imaginaire des récits de Jules Vernes, qu'il a d'ailleurs illustré pour Actes sud junior. Ce Stepan-là, d'un romantisme noir, on le suivrait jusqu'au bout du monde... 

Flammarion. 264 pages. 13 euros.

05/02/2009

L'heure du renard

renard.jpgIsa est une curieuse petite fille. Avec sa chevelure rousse, ses airs étranges, sa connaissance de la nature sauvage, elle fascine et inquiète à la fois ses camarades de classe. Il faut dire que dans ce petit village de montagne, chacun sait que la Roussotte, puisque c'est ainsi qu'on l'appelle, est la fille de la sorcière. Elle-même d'ailleurs en est une. Son savoir est immense. Elle prévoit la tombée de la neige,  elle reconnaît le chant des oiseaux, et connaît les noms de tous les arbres, de toutes les fleurs et de chaque plante, qu'elle soigne ou qu'elle empoisonne. Aurélien, petit Parisien débarqué dans cette contrée montagnarde, est troublé par cette fille qu'on dit sans père.  Un jour Isa, qui comme à son habitude court les bois et la forêt, découvre un renard blessé. Une étrange amitié naîtra entre eux. On apprendra à la fin de ce roman écrit par Marie-Claude Bérot, la vraie nature de cet animal aussi roux que la chevelure de la fillette... chut ! L'heure du renard approche...

L'auteur Marie-Claude Bérot, une ancienne puéricultrice qui a déjà écrit pas mal d'ouvrages dans la collection Castor poche, livre ici un roman envoûtant, où la nature est omniprésente. Elle-même installée dans les Pyrénées, cette femme de montagnard nous fait partager son univers. Un récit tout en sensations. Dès 9 ans.

C.B.

Castor poche, Flammarion. 4,20 euros.

27/12/2008

Drôle de crayon

crayon.jpgPour être un drôle de crayon, c'est un drôle de crayon ! Un crayon seul au monde qui s'ennuie ferme. Il décide alors de se dessiner des amis, petit garçon, chien et chat, ballon... et tout un monde sympa. Mais il faut de la couleur, et le crayon dessine un pinceau. Un jour pourtant, rien ne va plus, les personnages ont des revendications : des oreilles trop grandes, des baskets ridicules... une gomme est requise, mais voilà que celle-ci se plaît à tout gommer !

Drôle de crayon, écrit par Allan Ahlberg, un auteur que tous les petits écoliers anglais connaissent, fascinera sans nul doute vos bambins dessinateurs. Avec cet album extravagant plein d'humour, les enfants toucheront du doigt (à défaut du crayon !) comment s'inventent des personnages et une histoire. Bruce Ingman réussit à donner à son coup de crayon un air de dessins d'enfant. Les enfants, dès 4 ans,  accrochent à cet univers familier, aux traits grossiers et d'une fraîcheur rassurante.

Gallimard jeunesse. 12 euros.

25/12/2008

Sélection Noël : Le corbeau et les oisillons

lecorbeau.jpgNoirette la petite poule d'eau prépare un nid pour ses petits à naître. Un joli nid très vite empli de cris de quatre oisillons. Un jour, un corbeau tombe à l'eau, blessé. Noirette vole à son secours, le soigne et il s'installe, formant un couple improbable mais aimant. Noirette, partie chercher de quoi nourrir ses enfants, se retrouve prise au piège d'une nasse. Récupérée par un pêcheur, elle sera remise sur pied loin de sa famille. Le corbeau, seul avec les oisillons, prend immédiatement la relève pour les éduquer. Patients et confiants, ils attendent le retour de Noirette...

Nicole de Cock signe textes et illustrations d'une histoire forte d'amitié et d'amour, d'absence et de confiance malgré les différences et le temps qui passe. Les dessins affichent de belles images aux couleurs douces et caressantes. Une phrase par page éclaire l'avancée de la lecture dès 3 ans.

Circonflexe. 13 euros.