Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/05/2012

Pénélope Green. Tome 1 : La chanson des enfants perdus

9782203035430.jpgCoup de coeur de Paloma, 8 ans et demi, écolière à Rochefort-du-Gard.

En 1880, à la mort de son père journaliste, Pénélope Green a entre les mains un curieux dossier sur lequel il travaillait, nommé Foxglove Court. Elle décide de poursuivre cette enquête. Ce dossier concerne la disparition dans les bas fonds de Londres de son frère Jason, enlevé à l'âge de 6 ans, mais aussi celle de onze autres enfants, tous filles et fils de gentlemen.

La jeune fille découvre alors que ces enlèvements sont le fait d'un musicien, faux infirme, longtemps resté en prison parce que onze gentlemen avaient fait un pari ridicule : essayer de faire emprisonner une personne innocente.

Pour se venger le musicien s'en prend à leurs enfants, les cache dans un cachot, les drogue, et les transforme en musiciens des rues. Il invente une chanson, La chanson des enfants perdus (d'où le titre du livre), qui raconte l'histoire de ces enfants et leur défend de la chanter en public. Jason, devenu Jack, désobéit et est tué par le faux infirme. Son corps sera retrouvé dans la maison de Foxglove Court, là où se réunissent les gentlemen. Pénélope est à son tour enlevée par le musicien qui l'enferme dans un cachot. C'est grâce au garde du corps qu'elle avait engagé, qu'elle s'en sortira...

 

J'ai adoré ce roman de Béatrice Bottet, parce qu'il fait très peur. Il y a beaucoup de suspens et on veut aller jusqu'au bout pour connaître la fin. Je le recommande à partir de 11-12 ans.


Casterman. 312 pages. 15 euros. 

20/11/2011

Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil

C'est "le" rendez-vous français de la littérature jeunesse. La 27e édition du salon du livre et de la presse jeunesse se tient du 30 novembre au 5 décembre à Montreuil (Seine-Saint-Denis).

Le grand raout des auteurs jeunesse et des maisons d'édition européennes (330 exposants) met notamment le cap sur le Mexique en invitant huit de ses artistes qui oeuvrent dans le secteur jeunesse. Le salon fait également la part belle aux livres venus d'Outre-mer.

Des livres mais pas seulement. Les histoires se lisent aussi sur les écrans, et l'univers du numérique sera bien présent avec un pôle - parmi les sept pôles artistiques invitant à découvrir les différents types de création - qui lui est consacré. 

Et parce que cette édition est placée sous le signe du cirque, d'étranges personnages créés par différents illustrateurs - Benoît Jacques, Emmanuelle Houdart, Frédéric Clément, Georges Lemoine... - s'invitent à ce grand bal littéraire. 

Espace Paris-Est Montreuil. Du 30 novembre au 5 décembre. 9 h -18 h sauf vendredi 21 h 30, samedi 20 h, dimanche 19 h.

Entrée : 4 euros, gratuit jusqu'à 18 ans et en nocturne vendredi à partir de 16 h 30.

Tél 01 55 86 86 55. 

www.salon-livre-presse-jeunesse.net

22/03/2011

Le Secret de la cathédrale

Coup de coeur de Fabienne Jay, Bibliothèque jeunesse, Carré d’Art, Nîmes

cathédrale,secret1242, Colin quitte son village à la recherche de son père, Aurèle le Blond, disparu à Amiens. Il  réussit à trouver un emploi chez Maître Béranger, tailleur de pierres à la cathédrale et apprend que Maurin l’appareilleur a travaillé avec son père. Colin reste discret pour mener son enquête. Courageux et avide de connaissances, il désire devenir maître d’œuvre comme son père. Colin suit alors son apprentissage auprès du chanoine Gontran de Picquigny. La cathédrale, lieu de disparition et de complots recèle le mystère du culte et  l’imminence du danger. La panoplie des métiers artisanaux essentiels à la construction de la cathédrale rappelle l’importance du rôle des compagnons du tour de France dans le patrimoine. Des personnages hauts en couleur, Colombe la fille du teinturier ; Clément le mortellier ; Dame Emeline la troublante apothicaire apportent vitalité et densité au roman.

L’époque de la fin du moyen-âge fortement marquée par les superstitions et la crainte de Dieu accentue l’ambiance inquiétante du roman.

Colin devra dissiper les étranges révélations faites par son ami Clément et échapper aux tentatives de meurtre. Une atmosphère envoûtante qui  conduit le lecteur dans les labyrinthes du mal et les arcanes du pouvoir ecclésiastique.

Colin aidé par Odon et une messagère réussira à déjouer les pièges. Il se libérera des fantômes du passé. Le cracheur de feu, personnage énigmatique au visage ravagé cessera d’hanter l’esprit de Colin. Sous ce masque, se cache la vérité et l ‘amour retrouvé !

 

Béatrice Nicodème, auteur de romans policiers, nous fait partager sa passion des énigmes.

Son dernier roman « Assassin » ! paru  aux Editions Mango jeunesse en 2010 a été retenu dans la sélection 5ème/4ème du « Prix des Incorruptibles ».

Roman à partir de 11 ans.

Le livre de poche jeunesse, 2006. 221 pages(Policier ; 1248).

 

20/02/2011

Vango

Coup de coeur de Aude, 12 ans, lectrice du Carré lecture, bibliothèque jeunesse, Carré d’Art, Nîmes

 « Vango » voyage,aventure,enquêtede Timothée de Fombelle est sûrement l’un des meilleurs livres que j’ai lu.

Chaque chapitre se passe dans un endroit différent : Allemagne, Russie, France, Ecosse, Italie. … On suit le héros Vango, accusé d’un crime qu’il n’a pas commis, à travers l’Europe. On suit même ses alliés : une Ecossaise, la mystérieuse « Taupe » ; et ses opposants : le commissaire Bouland, Joseph Staline…

Un livre merveilleusement bien écrit, plein de suspense. Quand on a lu le premier, on attend impatiemment le deuxième !

 

Gallimard jeunesse, 2010. 370 pages. 17 euros.

 

15/02/2011

Coup de coeur : Le Secret de grand-père

Coup de coeur de Fabienne Jay, Bibliothèque Jeunesse, Carré d’Art, Nîmes

 Le rosecretgrandpère.jpgman s’ouvre sur les souvenirs d’un jeune homme en départ pour l’Australie pour poursuivre ses études. Dans le train qui le conduit à Exeter, il évoque les liens profonds qui l’unissent à son grand-père. Il vient de quitter la ferme dans le Devon où il passait ses vacances  et la vie de paysans inscrite depuis des générations dans la famille. Son grand-père, conteur merveilleux lui a légué de belle histoires.

On découvre ainsi l’histoire de l’arrière grand-père du jeune homme parti à la guerre, celle de 14-18 pour rejoindre son cheval Joey. Un rappel émouvant de Michael Morpurgo de « Cheval de guerre » son précédent roman qui dresse un portrait digne et sensible des chevaux enrôlés dans la guerre.

 « Le secret du grand-père »  au cœur de l’histoire donne le ton mystérieux du roman. Il décrit la réalité de la vie paysanne et le désir profond du grand-père de s’émanciper. A treize ans, il quitte l’école. Il oublie rapidement les quelques connaissances acquises. Adulte, il laboure les champs et confie à sa femme la gestion administrative de la ferme. Maintenant, seul, il ressent le désir impérieux de réaliser un dernier souhait.

Le grand-père finit par dévoiler son secret : il ne sait ni lire, ni écrire ! Il propose un marché à son petit-fils. Il l’aide dans son apprentissage et il lui parie cent livres qu’il saura lire et écrire au premier de l’an ! Dans le train qui le conduit à Exeter, le jeune homme se sent triste. Il vérifie une dernière fois ses bagages. Il  y découvre les cent livres du pari et une histoire écrite du grand-père !

Le roman s’ouvre alors sur les souvenirs d’un jeune garçon, celui du grand-père lors d’un premier mai, au village d’Iddesligh. Son père lançait un pari au riche Harry Medlicolt. . . Je vous laisse poursuivre l’histoire et découvrir les talents d’écrivain du grand-père.

Un roman magnifique de Michael Morpurgo sur les traces du passé et les souvenirs forgeant une vie d’homme. L’auteur dépeint l’attachement au monde de la terre avec une profondeur authentique. Sa sensibilité à retranscrire la  filiation entre ces trois générations d’ hommes en fait un auteur très attachant.

 

Roman à partir de 11 ans.

Gallimard jeunesse, 2001 (Folio cadet). 119 pages. 5, 70 euros. 

 

 

 

 

08/02/2011

Coup de coeur : Chasseur d'orages

nature,road movie,canada,amitié,amourCoup de coeur de Fabienne Jay, bibliothèque jeunesse, Carré d’Art, Nîmes

 

Herb, 15 ans vit dans le quartier le plus chic de Vancouver au Canada. Son père possède une entreprise de bois. Il travaille beaucoup, s’occupe peu de son fils et considère l’argent comme une valeur suprême. Sa belle-mère  s’intéresse davantage aux caprices de son Yorkshire qu’à ses peines et cherche un moyen d’éloigner Herb de la maison familiale.

Alors, Herb fugue. Elevé par son grand-père, John, un passionné de la foudre et auteur du livre : « Chasseur d’orages », Herb rêve de rejoindre les  « Lighting fields», le lieu mythique de leurs rêveries. John est mort et Herb a décidé de répandre ses cendres là-bas.

 

Sur sa route,  il fait la connaissance de Mina,  de Blondie et de Moon qui décident de se joindre à lui. Des terres rouges du Mexique, à la grandeur des paysages américains, les quatre jeunes vivent une belle aventure. Moon, indien Haïda, s’arrête aux Joshas Trees  pour se recueillir sur la tombe de ses parents. En panne sur la route, les quatre amis croisent des Hells Angels qui s’arrêtent piqués par la curiosité. Réputés pour leur sauvagerie, Herb, Moon, Mina et Blondie attendent la peur au ventre leur réaction. Finalement, les Angels décident de les aider. Les amis partagent des moments inoubliables scellant une amitié solide. Une idylle entre Herb et Mina naît au moment précieux du recueillement aux « Lighting fields ». Herb s‘y libère du poids de la perte de son grand-père en respectant son vœu.

Un road-movie fascinant aux couleurs chatoyantes du ciel . Une réconciliation avec la nature pour ces quatre amis mais aussi avec leurs peines. 

Le chasseur d’orages, passionné de la foudre, témoigne de la nature en livrant de magnifiques photos du ciel. C’est un artiste amoureux des manifestations pacifiques ou colériques de Jupiter !

 Un roman à lire à partir de 13 ans, Elise Fontenaille.

 

 

Ed. Du Rouergue, 2009. 6, 50 euros. 91 pages (DoAdo).

15/01/2011

Coup de coeur : L'expulsion

expulsion.pngCoup de coeur de Fabienne Jay, bibliothèque jeunesse, Carré d’Art, Nîmes

Murielle Szac aborde un fait de société devenu courant malheureusement. Témoin de l’expulsion de familles dans son quartier à Paris il y a quelques années, l’auteur exprime sa colère devant tant d’inhumanité. A travers le regard de Bintou, elle raconte l’intervention musclée de la police une nuit dans son immeuble créant une vague de panique chez le petit garçon et les autres locataires. 

Bintou, bouleversé, ne comprend pas cette menace. Il a toujours vécu dans ce deux pièces. Il vit difficilement cette promiscuité mais en même temps ce petit logement représente son lieu de vie ! Il  peut y dévorer son roman préféré : « Harry Potter ». Ainsi, le plaisir de lire, d’aller à l’école, l’amitié partagée avec Lucie apporte un peu de merveilleux dans la vie de Bintou. L’auteur donne une vision nuancée de la vie de Bintou et de ces familles. La colère des voisins et leur mobilisation va empêcher l’expulsion.

Mais, Murielle Szac en profite pour rappeler la responsabilité de la ville en matière de logement. La mobilisation a permis de redonner un statut de citoyen aux familles immigrées. Un bel exemple de solidarité qui montre la force de conviction face à une injustice sociale, à une situation dégradante.

La collection Petite poche s’adresse aux lecteurs débutants, mais aussi aux plus grands. Elle propose des textes courts, des sujets sérieux…

 

 Roman à partir de 11 ans.

 

Thierry Magnier, 2006.-(Petite poche). 47 pages. 5 euros.

11/01/2011

Coup de coeur : Les Penderwick, tome 2 La rentrée de quatre filles, d'un papa célibataire adoré et de nombreuses amoureuses

penderwick.jpg

Coup de coeur de Fabienne Jay, Bibliothèque jeunesse, Carré d’Art, Nîmes 

 

Les soeurs Penderwick rentrent de vacances. La rentrée approche et Claire leur tante a pris une grande décision. Leur père Martin doit se remarier ! Respectant le souhait d’Elizabeth, la mère des filles, morte quatre ans plus tôt, Claire organise un premier rendez-vous.

Avec beaucoup d’humour, Jeanne Birdsall dépeint une famille unie autour d’un homme érudit et fantaisiste. L'auteur aborde les drames de la famille avec réalisme et le ton humoristique qu’elle utilise donne une vision optimiste de la vie. Elle dessine le portrait des quatre sœurs avec finesse, profondeur. Chacune d’entre elles porte un caractère singulier qui la rend attachante. Rosalind, l’aînée, s’intéresse à la mode. Sky, se distingue en maths et en sport. Jeanne écrit et invente des personnages, ses doubles. Enfin, Linotte la petite dernière aime particulièrement les animaux. 

Le premier rendez-vous organisé se révèle un désastre ! Claire repart mais surveille de loin les futurs rendez-vous.

Les quatre sœurs terrorisées à l’idée de supporter une belle-mère vont créer un plan « Sauvez Papa ! ». On retrouve leurs RDP soit les réunions des sœurs Penderwick où les secrets et promesses scellent leur sens de la communauté. Mais Martin parviendra à déjouer malicieusement leurs plans. Il s’invente une amie  Marianne et s’échappe avec son roman « Raisons et sentiments » régulièrement.

Ce roman foisonnant de secrets, de petites histoires du quotidien déborde de vitalité. L’auteur dépeint une famille à la recherche du bonheur ! Après bien des vicissitudes, Martin conquiert le cœur de sa voisine, Iantha,  merveilleuse astronome aux rêves étoilés !

Ce roman possède un petit côté suranné avec une exploration des sentiments très romantique.

Petit bijou de lecture.

 

Roman à partir de 11 ans.

 

Pocket jeunesse 2010.  300 pages. 14, 50 euros.

20/11/2010

Le Temps des miracles

temps, miracles.gifCoup de coeur de Fabienne Jay, bibliothèque jeunesse, Carré d’Art, Nîmes

 

 

Gloria et Blaise fuient le Caucase en guerre. Gloria va tout entreprendre pour sauver l’enfant et lui assurer un avenir de paix. Des années après, Blaise raconte ses mémoires.

 

Gloria, très malade va succomber. Elle a élevé Blaise dans les histoires. Elle a tissé pour lui un écheveau de souvenirs. Gloria raconte la découverte de Blaise, nourrisson, dans un train accidenté. Sa mère, une française nommée Jeanne Fortune, grièvement blessée, confie Blaise à Gloria. Gloria nourrit Blaise de cette terre de France rêvée. Elle inscrit dans sa mémoire un pays, une culture et surtout une mère idéalisée, puissante, capable de lui ouvrir les chemins de l’amour et de la liberté.

Pendant des années, Blaise et Gloria survivent dans un pays dévasté et dangereux. Ils croisent des familles en déroute qui partagent les mêmes malheurs et les mêmes espoirs. La complicité qui unit Blaise à Gloria paraît infaillible. Pourtant, Gloria abandonne l’enfant, seul avec ses angoisses dans un camion en direction de la France.

Recueilli par un centre de protection des mineurs en France, Blaise grandit dans la colère et l’incompréhension. Il poursuit ses études jusqu’à l’obtention du baccalauréat mais le visage de Gloria et de Jeanne ne cessent de le hanter. A 18 ans, Blaise décide de retrouver les traces de sa mère née au Mont St Michel. Jeanne Fortune n’existe pas. Blaise retourne dans le Caucase à la recherche de Gloria. Hospitalisée, méconnaissable, Gloria vit ses derniers moments et lui raconte son histoire.

 

Un merveilleux roman initiatique d'Anne-Laure Bondoux dans lequel Blaise part à la recherche de la Mère et de ses origines. Une mère symbolique et mystérieuse qui recouvre la réalité et la présence de la vraie mère, la mère nourricière et sacrificielle, Gloria. La mère, par qui le sens et le sacré émerge à l’enfant. Un roman qui se dévoile dans sa structure comme un contre-chant. A la « réalité » inventée par Gloria  et sublimée pour sauver son fils, répond une autre « réalité » vécue dans la violence par elle et son mari Zemzem. D’origine tchétchène, Gloria et Zemzem ont combattu les russes en posant des bombes. Gloria a échappé à la police en fuyant …

Elle fait don de son amour à Blaise en se retirant volontairement de son champ affectif. Elle lui permet d’en aimer une autre.

Un culte de la mère, un hymne à la création.

Pour Blaise, une immersion dans le monde rêvé de sa mère.

Le temps des miracles !

 

 

 

A partir de 12 ans.

Le temps des miracles a été élu par la rédaction du magazine Lire parmi  les 20 meilleurs livres de l'année 2009 dans la catégorie Jeunesse
Il a reçu de nombreux prix littéraires, dont le prix Tam-Tam/Je bouquine 2010, le prix du Rotary-Club, le prix sésame 2010

 

Bayard, 2009. 254 pages.

 

16/11/2010

Breaking the wall

breaking.gifCoup de coeur de Fabienne Jay, bibliothèque jeunesse, Carré d’Art, Nîmes

 

 

Markus, Klaus, Erik et Anna ont vécu dans l’Allemagne de l’Est sous le régime communiste. A travers leur histoire, nous découvrons les souffrances du peuple allemand. En 1989, la chute du mur de Berlin marque un tournant définitif dans l’histoire de l’Allemagne et de millions d’Allemands. Des journalistes du monde entier témoignent de cet événement politique majeur qui retentit comme un souffle de liberté. Un roman vibrant d’authenticité qui dévoile les faiblesses humaines.

 

Klaus Weber, musicien et rescapé de la STASI, police allemande, participe à travers le documentaire : « Le ciel partagé » de la journaliste Laurence Nadaud , à la dénonciation d’un système arbitraire.

Anna a perdu l’homme de sa vie, Erik. Pourchassé par Markus, agent de la STASI, Erik meurt pris au piège dans un tunnel le reliant à l’Allemagne de l’Ouest. Par jalousie et désespoir, Markus, a tout mis en œuvre pour détruire Erik. Il en souffrira toute sa vie. Ce livre montre l’implacabilité d’un régime qui brise la volonté humaine. Un système qui favorise les dénonciations, les règlements de compte au nom de valeurs bafouées.

A travers le journal d’Anna, le lecteur remonte le temps et découvre la société allemande des années 70. Quatre personnages qui se dévoilent dans leur intimité et leurs espoirs. Erik et Klaus rêvent de retrouver leur père parti en RFA. Anna, elle, veut devenir professeur de littérature.

L’auteur Claire Gratias montre les ressorts d’un système qui broie aussi bien les victimes que leurs bourreaux. Markus travaille pour la STASI et pense honorer le régime socialiste, ses idéaux mais il passe à côté de sa vie.

Les sentiments nobles disparaissent au profit  de la jalousie, de la vengeance. Ils s’exercent en profondeur dans un pays brimé, détruit, sans promesses d’un avenir meilleur.

Une lecture passionnante qui invite à la réflexion. Des personnages réalistes qui représentent la mosaïque de réalités possibles.

Un roman au réalisme historique, à l’image du très émouvant film « La vie des autres » paru en 2007 du réalisateur Florian Henckel Von Donnersmark. Il décrit le tiraillement entre le devoir et la conscience des hommes. Il montre aussi  les dérives de la pensée marxiste qui, mal interprétée crée une dictature.

 

 

A partir de 15 ans.

Syros, 2009, Rat noir. 241 pages. 13, 20 euros.