Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/02/2014

Le journal d'un dégonflé, un coeur à prendre/ Un ado à l'humour gonflé

DEGONFLE.jpgTout a commencé au début des années 2000, quand Jeff Kinney, concepteur américain de jeu vidéo en ligne, livre sur le web un petit personnage qui ressemble à l'ado qu'il était. Bingo ! Les aventures ordinaires d'un garçon bien de notre époque multiplient les "j'aime". 50 millions de visiteurs plus tard, Le Carnet de bord de Greg Heffley devient le premier tome d'une série de roman illustré publiée chez un éditeur, Abrams, qui a eu du nez.  Et voilà cet anti-héros attachant parti pour une longue vie racontée au jour le jour dans son Journal d'un dégonflé, sorti en France chez Seuil et  traduit de l'américain par Nathalie Zimmermann. Si les jeunes américains ont eu déjà droit au tome 8 en décembre dernier, les fans français de Greg ont depuis hier l'opus 7 entre les mains. Sans s'être plongé dans ses autres exploits, on est tout de suite mis dans le bain. L'ado maigrelet doit faire avec ses frères difficiles à vivre, sa mère attentive à l'épanouissement de chacun, son oncle parasite et magouilleur, son meilleur ami, un véritable boulet... En plus de gérer tout ce petit monde, destiné à lui compliquer son adolescence, Greg affronte cette fois une épreuve bien délicate : trouver une cavalière pour aller au bal de la Saint-Valentin. Pas une mince affaire pour un gaffeur mal habillé pas vraiment populaire au sein de la gente féminine. Pas dégonflé pour un sou, ce petit fûté multipliera les tentatives désespérées sans se départir de son aplomb et de sa mauvaise fois. Des quiproquos où l'humour, du texte et des dessins, a toujours le dernier mot. Dès 9 ans.

C.B.

Le Journal d'un dégonflé, un coeur à prendre (tome 7). Seuil. 228 pages. 11,50 euros.

11/11/2013

Zizi, lolos, smack !!

9782092547229.jpgQuand on grandit on se pose beaucoup de questions sur les transformations du corps, la sexualité, l'amour... et toutes ces choses qui font un peu peur quand on aborde l'adolescence. Nathalie Weil et Delphine Godard parlent de tout avec franchise dans cet album illustré avec humour et une mise en page ludique par Stéphane Nicolet. Les auteurs répondent à plein de questions avec simplicité et précision et devraient rassurer les plus inquiets. Dès 10 ans. 

C.B.

Nathan. 48 pages. 15,50 euros.

15/04/2011

Les Poulets guerriers

poules,poussins,adolescence,enfance,humour,ruseC'est un conte africain adapté avec humour par Catherine Zarcate qui traite de l'entraide entre grands et petits. Nous sommes bien en Afrique, mais elle est peuplée de poulets ! Des poulets ados partent sur le sentier de la guerre...  et ne veulent pas du poussin. Il leur sera pourtant d'un grand secours quand le chat tigré les prendra au piège. Le poussin sortira ses aînés du pétrain grâce à un terrible chant guerrier.

Dans cet album grand format, les personnages expressifs aux couleurs vives d'Elodie Balandras collent avec humour au texte de la conteuse, qui convaincra les enfants qu'on a toujours besoin d'un plus petit que soi. Dès 5 ans.

C.B.

Editions Syros, collection Paroles de conteurs. 32 pages. 10, 50 euros.

 

17/03/2011

Ultraviolet

canada,grande dépression,adolescence,libertéLe jour de ses 13 ans, Lucy débute son journal intime. Un carnet refuge dans lequel elle va écrire toutes ses frustrations, ses envies, ses révoltes... comme tout ado de cet âge. Elle adore les mots avec lesquels elle joue et en comprendre le sens. Lucy vit en 1936, au temps de la grande crise économique, dans un village canadien, entre un père pasteur, une mère distante et quelque peu amère, des soeur et frère auxquels elle ne trouve aucun intérêt. Un ordre établi qui exaspère l'adolescente. Lucy ne supporte plus les sermons de son père, la religion, les réponses toutes faites, la bienséance, les obligations, la chaleur de cet été-là. Elle ne comprend pas non plus quand son père accueille de pauvres gens, et partage avec eux le peu de nourriture qu'il reste à sa famille. Lucy ne ménage pas ses mots quand elle parle de ce sale indien ou de cette loque vivante. Des gens qu'elle méprise jusqu'au jour où son père ramène à la maison un jeune médecin défroqué, le docteur Beauchemain. Un homme dont elle apprendra qu'il a aidé une jeune femme à avorter. Au fil des jours, une relation amicale et profonde se noue entre la jeune fille qui entre dans la puberté et cet homme au discours iconoclaste. Avec lui, elle comprend peu à peu les choses, perd ses préjugés pour s'ouvrir aux autres et connaît ses premiers émois amoureux...

Dans la chaleur moite d'un été interminable, dans une région au bord du gouffre où la famine guette, la Canadienne Nancy Huston décrit avec justesse, dans le langage cru et sans fard d'un journal intime, les révoltes adolescentes. Celles que l'on garde au fond de nous et qui mûrissent peu à peu jusqu'à l'âge adulte. Lucy aura la chance de croiser au bon moment la route d'une personne qui lui montre le chemin à suivre, celui de sa liberté. Un roman qui résonne étrangement en ces temps de crise économique, où les tentations de repli sur soi et de rejet de l'autre menacent... Dès 12 ans.

C.B.

Thierry-Magnier. 80 pages. 8 euros.

 

06/05/2010

Le chant des orques

orques.jpgLa mère de Sofie est morte d'un cancer. Depuis, l'adolescente de 15 ans erre dans le cimétière juif de Berlin où elles aimaient toutes deux se promener. Son père, un photographe renommé, mais très absent, lui propose de partir avec lui en Amérique du nord pour le suivre dans un reportage sur la culture des Indiens Makah. Histoire de renouer la communication entre eux. Sur ces lointaines terres indiennes, à Neah Bay, dans la péninsule Olympic de l'Etat de Washington, Sofie tombe amoureuse de Javid Ahdunko, un jeune Indien, qui a perdu son père, un pêcheur noyé au cours d'une sortie en mer. Avec Javid, l'ado allemande, qu'il surnomme "Copper" (cuivre en anglais) parce qu'elle a les cheveux roux,  va peu à peu retrouver le goût à la vie. Elle découvrira les traditions et les légendes indiennes, participera à la fabrication d'un canoë pour la grande fête de la tribu, et fera connaissance avec une famille d'orques. Les deux amoureux affronteront même une tempête et la menace d'une terrible marée noire. 

Un roman "écolo" à l'atmosphère singulière, foisonnant de précisions sur les Indiens Makah, la région de la péninsule Olympic et les moeurs étranges des orques, ces baleines aux dents acérées à l'incomparable chant, doublé d'un voyage initiatique d'une ado en mal de vivre, signé par l'auteur allemande Antje Babendererde. Passionnée par la culture indienne, l'auteur mêle récit à portée ethnologique et premières amours.  Dès 12 ans.

C.B.

Bayard jeunesse, collection Millézime.  390 pages. 11,90 euros.

14/12/2009

La jeune fille rebelle

jeune fille rebelle.jpgLe comte de Flandre voulait un héritier. Mais le sort lui a désigné une fille, Marguerite, mise au monde grâce à l'aide de Morva,  la sorcière de Moerland. Repoussé par un père déçu et brutal, la jeune comtesse grandit en laissant son tempérament bien trempé se révéler. Loin de sa mère, gagnée par la folie, qui terminera sa vie cloîtrée dans un couvent. Marguerite, elle, a pour compagnon de jeux de futurs chevaliers, et apprend à manier l'épée. La comtesse suivra même les cours du maître Tagliaferro. Adolescente, d'une grande ressemblance avec son père, Marguerite doit se marier. Le comte lui choisit l'héritier du royaume d'Angleterre, une union vivement souhaitée par les guildes de Bruges et de Gand, dont la richesse dépend directement du commerce avec l'Angleterre. Mais ce mariage ne se fera pas. Marguerite, qui a découvert la vile nature d'Edmond de Langley, envoie un message au pape, alors installée en Avignon. Celui-ci interdira le mariage pour cause de lointain cousinage. C'est alors que la peste qui fait rage dans le sud de la France atteint la Flandre. Marguerite partira avec Philippe de Rouvres, duc de Bourgogne et neveu du roi de France, pour l'épouser et se réfugier en Bourgogne. Un amour contrarié par la peste, et la décision de Marguerite de partir terminer sa vie dans un couvent d'Auvergne. Mais un autre destin attend la jeune fille rebelle.

Avec La Jeune fille rebelle,  les auteurs néerlandais Jean-Claude van Rijckeghem et Pat van Beirs donnent aux  lecteurs une vision très réaliste de la Flandre au Moyen Age. Traditions, moeurs, superstitions, croyances imprègnent la vie quotidienne des habitants de ce comté, dirigé par le père de Marguerite et les puissantes guildes. Au fil des pages de ce roman qui allie richesse historique et approches intimes des personnage, on se précipite avec l'héroïne dans le tourbillon de l'histoire. La sienne, celle d'une adolescente rebelle que l'on veut marier de force, et celle de l'Europe au Moyen Age. Mort et violence sont omniprésentes dans le quotidien de Marguerite et des jeunes gens de l'époque. Notamment à travers la guerre, dont beaucoup ne reviennent pas, ou la grande peste qui fera des millions de morts. Les descriptions sont brutes, les mots sont crus, les situations tendues. Les auteurs font voir et sentir le sang, les corps ravagés par les bubons de la peste, la tentative de viol de Marguerite met mal à l'aise. On est loin d'une version édulcorée de la vie de château. La future comtesse de Flandre devra se battre jusqu'au bout et avec son père pour survivre à ce Moyen Age destructeur. Dès 14 ans.

C.B.  

Mijade. 283 pages. 12 euros.

29/10/2009

La plus belle fille du monde

belle fille.gifSandra est une ado de 14 ans comme beaucoup d'autres. Elle est en seconde, a sa bande de copains -un quatuor inséparable depuis la mort de leur maîtresse de maternelle -, un père absent - un genre de pépiniériste qui sème les bébés -, et une mère, avocate sans le sou, pas toujours facile. Et un but dans la vie : elle veut être romancière et s'interroge sur l'écriture. L'arrivée de Liouba Gogol va déclencher sa prise de plume, et la voilà devenue narratrice de La plus belle fille du monde. Une rencontre prétexte à parler de sa vie, des travers de sa famille, de ses amitiés très fortes et de ses interrogations d'adolescente. Agnès Desarthe se glisse avec un plaisir certain dans la peau de la jeune fille. Avec le langage imagé et l'humour caustique de Sandra, elle décrit la vie quotidienne de cette ado un peu paumée, qui voit d'un mauvais oeil, comme ses copines, l'arrivée de cette poupée russe parfaite, et sympa en plus ! Ouf, Liouba a un défaut : elle est une vraie cleptomane.  La jalousie, l'attirance, la méfiance, l'éclatement de sa bande des quatre, l'amitié nouvelle... l'auteur sait jouer avec les émotions des ces ados attachants plus tout à fait enfants, pas encore adultes, et qui n'ont pas vraiment envie de le devenir ! Dès 12 ans.

C.B.

Ecole des loisirs, collection Medium.  163 pages. 9 euros.

27/10/2009

En cage

cage.jpgChristine Bertignac de la Librairie L'eau vive, 7 rue Régale, Nîmes.

Un premier roman de Kalisha Buckanon, qui nous raconte l'histoire de deux adolescents de Harlem : Antonio et Natacha. Le récit commence par la première lettre qu'Antonio envoie à Natacha depuis la prison où il est enfermé pour le meurtre de son père et se termine par la dernière qu'il lui adresse, dix ans plus tard. Dix ans de correspondance entre deux adolescents persuadés d'être faits l'un pour l'autre, pour « s'en sortir ». Avec rage, passion et violence, ils se soutiennent, plongent et refont surface. Tour à tour ils tentent d'échapper à un destin familial tragique au cœur du ghetto noir de Harlem. Leur histoire d'amour résistera t elle au temps et à la vie que chacun construit malgré tout ?

Lisez jusqu'à la dernière lettre, et vous verrez qu'un amour peut vous retenir prisonnier autant qu'il peut vous rendre libre. C'est magnifique ! À partir de 15 ans.

 

Éditions du Rouergue. Collection « Doados Monde ». 13,50 euros.

02/09/2009

Le pouvoir des cinq T 1 : Raven's Gate

Magalie Germaneaud de la médiathèque Carré d'art, espace jeunesse, Nîmes.

pouvoir.jpgLors d'une descente de police dans un entrepôt, Matt se fait arrêter. Adolescent en difficulté, orphelin, il accepte de participer au projet L.E.F.A qui consiste à partir dans une famille d'accueil, plutôt que d'aller en centre pénitentiaire. Il arrive chez Jayne Deverill au fin fond du Yorkshire  et se trouve confronté à l'hostilité des habitants ainsi qu'à des événements troublants et fantastiques. Avec l'aide d'un jeune journaliste, il va alors mener une enquête sur les étranges "sorciers" du Yorkshire et sur ses origines... Matt se découvre un destin incroyable...

Un livre à découvrir à partir de 14 ans, écrit par Anthony Horowitz. Autres titres de la série : Evil Star ; Night riseNecropolis.


Editions Hachette (2005). 328 pages. 10,50 euros.

03/08/2009

Le cantique des carabines

cantique.gifLéonidas n'a qu'une obsession : vendre ses oignons qu'il sait les meilleurs du pays. Une fois l'an, il descend de son petit village de Sicile pour la grande ville, Catane. Cette fois, il emmène son jeune frère, Ponce, qui vient d'avoir 14 ans. Mais aussi une cargaison de carabines que lui a confié le comte en échange de l'adresse d'un acheteur pour sa récolte. Placée sous une telle protection, la charrette franchira sans encombre les étapes du voyage.  Un voyage silencieux entre les deux frères élevés dans un milieu où l'on ne parle pas beaucoup sinon de l'essentiel et de manière abrupte et sans détour. Un lent parcours au pas de La Grise, leur cheval de trait, qui les mènera jusqu'à un bordel. Là, dans cet endroit où règnent les femmes,  ils retrouveront leur soeur, achetée enfant par le comte. Les carabines, elles aussi, accompliront leur destin...

Avec Le Cantique des carabines, Xavier Deutsch mène le lecteur dès 14 ans dans une Sicile austère et secrète, qu'il pénètre au rythme - un peu lent - des pas de La Grise. On est loin ici des récits épiques sur la mafia sicilienne, où ça tire de partout ! Le mot mafia n'est d'ailleurs jamais prononcé. Seules les figures féminines de ce voyage initiatique illuminent la vie de ces hommes rudes et fiers. Et nous aident à percer quelque peu la carapace des deux frères et de cette terre si troublante.

C.B.

Mijade. 144 pages. 7 euros.