Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/04/2014

Votez pour Arts et poésie !

 

 

 

sabah 2.JPGsabah4.JPGsabah3.JPGPour la troisième édition d’Arts et poésie, plus de 400 écoliers et collégiens de Marguerittes ont planché sur le thème “Je sens, je ressens...”. À eux de créer des œuvres d’art abstrait accompagnées de textes exprimant des émotions.

Leurs créations, exposées à la médiathèque, attendent vos votes (jusqu’au 16 avril). Proclamation des résultats le 18.sabah.JPG  Sur ces photos, voici un tout petit échantillon des oeuvres à départager !

 

 

 

 

 

 

 

Médiathèque Simone-Veil, 4 rue Travette, Marguerittes. Accès libre. 04 66 75 22 56.

19/03/2014

L'Arti show à Carré d'art, Nîmes

31SrQXKLrXL__.jpg9782361930172.jpgL'Arti show, c'est un atelier-jeu animé par Claire Dé, plasticienne et photographe qui travaille autour du livre (elle a publié Ouvre les yeux ! Ed. Panama 2006, et A toi de jouer ! Ed. les Grandes personnes 2010) , à l’occasion de son exposition photo à Carré d’art.

Lors de cet Arti show, les comédiens improvisés forment un tableau vivant avec des costumes, des accessoires, des objets inspirés par de drôles de fruits et légumes.

A partir de 5 ans, présence d’un adulte demandée.

Du 20 mars au 16 mai, les mercredis, 14 h-16 h, et samedis, 10 h-12 h. Et les mardis 29 avril et 6 mai,
14 h-16 h. Bibliothèque Carré d’art, Nîmes. Accès libre sur réservation. 04 66 76 35 07.

Claire Dé propose également une exposition de  photographies, à découvrir sur le mur Foster de Carré d'art.

Du 19 mars au 13 avril, du mardi au dimanche, 10 h-18 h.

08/01/2013

Monstres malades

exposition,emmanuelle houdart,monstres,nimesA Carré d’art, des dessins originaux d’Emmanuelle Houdart tirés de son livre Monstres malades (éditions Thierry Magnier) sont exposés à l’espace jeunesse.

Jusqu’au 24 janvier. Médiathèque Carré d’art, Nîmes. Accès libre.

Tél 04 66 76 35 03.

26/10/2012

Exposition : Clamp, les reines du manga

A découvrir à la médiathèque Carré d’art de Nîmes

manga,clamp,exposition,carré d'art,nîmesmanga,clamp,exposition,carré d'art,nîmesmanga,clamp,exposition,carré d'art,nîmesClamp, c’est un quatuor féminin japonais incontournable dans le monde du manga. Quelques-uns des dessins colorisés grand format de ce groupe né dans les années 80 - elles étaient alors douze jeunes artistes - s’affichent jusqu’en janvier dans la salle Soleil noir de Carré d’art, pour le plus grand plaisir des fanas du genre.  Pour les néophytes, des panneaux donnent les clés pour comprendre cet univers codé très prisé des ados.

La production des quadra mangakas est riche et éclectique, réunissant les thèmes fétiche du manga. Des réflexions de jeunes filles en fleur dans Celui que j’aime (1993-1995) au sombre Tokyo Babylon (début des années 90), un regard critique sur la société japonaise, en passant par le best-seller Card Captor Sakura (96-2000), un  shojo manga (manga pour les filles) et son indispensable magical girl (une fillette dotée de pouvoirs), ou le futuriste Chobits et ses robots humanoïdes, les séries de Clamp séduisent des publics variés et de tous âges.

On remarquera encore l’atypique Shirahime-Syo, réalisé à l’encre de Chine, recueil d’histoires courtes issues du folklore japonais. Passionné par les sciences occultes et le paranormal, le groupe fait aussi dans les esprits et les mondes parallèles, comme dans leur dernier opus, xxxHolic, à l’esthétisme art nouveau. Avec cette série encore, les Japonaises restent fidèles à leur spécialité du cross over, l’introduction de personnages d’un album dans un autre. Pas de doute, le Clamp nous rend accro...

C.B.

Ouvert les mardis, jeudis, 10 h 30-19 h, mercredis, vendredis, samedis 18 h. Carré d’art, Nîmes. Gratuit. Tél 04 66 76 35 03.

12/10/2012

Exposition de livres pop-ups à Uzès

livre uzès.jpgLa médiathèque d'Uzès présente pour deux mois sa collection de livres animés, plus connus sous le nom de pop-ups, accumulés depuis trente ans. Des livres artistiques signés David Carter,  Kveta Pacovska,  Kasumi Komagata... et d'autres. Des albums ludiques, dont l'origine remonte au Moyen Âge, aux techniques inventives et d'un grand esthétisme. Pour les enfants mais aussi pour les grands.

Jusqu'au 6 décembre; Médiathèque d'Uzès, 41 Le Portalet. Accès libre. Tél 04 66 03 02 03.

26/02/2012

La Fabric de Christian Voltz s'expose à Carré d'art

exposition,christian voltz,carré d'artexposition,christian voltz,carré d'artexposition,christian voltz,carré d'artSes personnages faits de bric et de broc peuplent son univers singulier. Pour ses albums jeunesse (parus aux éditions du Rouergue, Seuil jeunesse, Didier jeunesse...), Christian Voltz imagine des histoires qu’il illustre avec des scènes éphémères créées avec du matériel de récupération, avant de laisser son complice photographe les immortaliser sur papier.

L’artiste, formé aux Arts décoratifs de Strasbourg, multiplie les expériences avec ses sculptures, ses gravures, ses courts films d’animation, ses affiches...
Son travail, il le montre dans “La Fabric”, une exposition accueillie jusqu’au 14 avril par la médiathèque Carré d’art de Nîmes. Et c’est à un voyage étrange au pays de l’enfance qu’il nous convie.

Le cow-boy de Christian Voltz à un long nez rouge et chevauche un cheval à roulettes, son circuit de petits trains abrite des maisons en objets métalliques, ses petits soldats ont pour nez une vieille brosse, le pilote de son avion en bois suspendu est un couvercle rouillé, son garage à voitures semblent sortir d’un vieux grenier... Ça et là, de curieux personnages sont mis en scène : dans des pots de peinture, des pinceaux prennent vie, un lièvre est doté d’oreilles en plume... Une bouffée de poésie encore avec ce garçon en fil de fer tenant une belle feuille qui semble s’envoler, ou cet autre perché sur la Lune. D’espace encore, Christian Voltz nous parle avec ce grand mobile où se côtoient planètes et satellites.

La Fabric invite aussi à comprendre le travail de l’artiste, avec des photos de son atelier, les premières esquisses de ses albums, des affiches et bien sûr ses livres exposés dans les vitrines, aux côtés de petits personnages qui s’en sont échappés. Une chouette exposition à voir à tous les âges.

C.B.

Jusqu’au 14 avril. Du mardi au samedi. Carré d’art, Nîmes. Accès libre. Tél 04 66 76 35 03.

11/12/2010

La médiathèque hisse son pavillon noir

emmanuel wynne.pngUne petite exposition à découvrir à Saint-Cristol-lès-Alès.

Dans un recoin de la médiathèque de Saint-Christol-lès-Alès, des tentures noires sont dressées. Ces sombres voiles arborent le pavillon du français Emmanuel Wynne, qui a lancé la mode de la tête de mort et des tibias croisés dans les années 1 700 (photo). Dans cette tanière, d’étranges objets, des parchemins et une invitation lancée par la volubile directrice des lieux à se plonger dans l’univers de la piraterie. N’hésitez pas à lui demander une visite guidée dans ce mini-musée des terreurs. Alexandra Jenny s’est pris au jeu de l’aventure, et est devenue une fine lame en la matière. Loin des clichés de Pirate des Caraïbes, cette petite exposition, où jambe de bois et crochet sont de fabrication maison, met en avant les grandes figures historiques de cet univers fantasmé. On peut y lire la bio de Barberousse, celle d’Eustache le Moine ou découvrir le cryptogramme de La Buse. « Olivier Levasseur, dit La Buse, a lancé ce cryptogramme alors qu’il était conduit au gibet en criant : “qui lira trouvera le trésor !”. Il a utilisé l’alphabet des Templiers pour écrire ce message codé, il a été en partie décrypté... » Vous partirez encore pour un voyage au long cours, sur la pointe nord de Madagascar où le gentilhomme français Olivier Misson créa Libertalia, première république libertaire de l’histoire à la fin du 17e siècle. Sur des navires, où parfois des femmes, telles les célèbres Mary Read et Anne Bonny, n’avaient rien à envier aux piquantes barbes noires. Il faudra ensuite s’asseoir sur les coussins pour s’abreuver d’histoires, en tournant les pages de livres consacrés à ces flibustiers des mers.

C.B.

Jusqu’au 23 décembre. Tous les jours, sauf dimanche. Lundi, vendredi, 15 h 30-18 h 30 ; mardi, jeudi, 16 h-18 h 30 ; mercredi 10 h-12 h et 14 h -18 h ; samedi 9 h -12 h.

Médiathèque, place du Millénaire, Saint-Christol-lès-Alès. Accès libre. Tél 04 66 60 69 03.

30/10/2010

Animô, de drôles d'animaux musicaux à Nîmes

animo.jpgDe drôles de bêtes ont posé leurs valises au sous-sol de Carré d’art, la médiathèque nîmoise. Un “hippoaccordéon” tout bleu, qui vous croque la main quand on en joue, un magnifique “crocoville” en bois, un étonnant et poilu “contrebammouth”, « ancêtre de la contrebasse comme le mammouth l’est de l’éléphant », un vibrant “pandagong” ou une bruyante “tortutambour”. Avec Animô, son exposition itinérante, ludique et interactive sur les animaux musicaux, conçus à partir de véritables instruments de musique, Samuel Stento dévoile l’une de ses multiples facettes. Sculpteur, dessinateur formé à Bruxelles et Angoulême, scénariste de BD -dont La Saison des flèches -, illustrateur - on lui doit la première affiche de la chanteuse Juliette -, le jeune trentenaire, né à Montpellier, laisse son imagination déborder des figures imposées. Je veux créer des sensations physiques, autres qu’intellectuelles.Ses objets étonnants se touchent, s’écoutent, se manipulent autant qu’ils se regardent. « Mon slogan c’est : de l’art qui se prend dans les bras. Plus ça va, plus je vais vers l’art vivant.» Un univers foisonnant dont il dévoile une partie à Carré d’art. Sur les murs, des photos de meubles animaux qu’il a inventés, d’objets improbables potentiels ou réalisés, telle cette guitare-portrait du héros de BD Lucien. De la BD encore avec des aquarelles de Tintin, Titeuf, et autres personnages incontournables dont il tente de percer la psychologie « à la Magritte » confie cet admirateur du surréaliste belge.
Percer l’âme des choses pour leur donner vie... « Le mot Animô vient des mots âme, animé. C’est un retour à l’animisme premier, l’enchantement du monde ». Cet univers singulier enchantera le cœur des enfants et de ceux qui le sont restés.

C.B. 
Jusqu’au 31 décembre 2010. Mardi, jeudi 10 h 30-19 h. Mercredi, vendredi, samedi 10 h 30-18 h. Carré d’art, salle du soleil noir niveau -1, Nîmes. Accès libre. Tél 04 66 76 35 03.