Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/03/2014

Comment pauvre Jean roula le Malin et autres fabliaux

9782092548752.jpgBourgeois avares, moines gloutons et cupides, hauts dignitaires cruels, femmes despotiques... des mets de choix que les auteurs - souvent anonymes - des fabliaux au Moyen Age se mettaient sous la dent.

Gudule, auteur jeunesse prolifique, a choisi et réécrit dans un style accessible à tous, 32 de ces farces où la malice est toujours du côté des plus faibles. Et c'est un régal de partager avec le petit peuple d'alors le plaisir de suivre les bons tours joués par ces héros ordinaires qui leur ressemblent, avec leurs travers, leur appétit de vivre, leurs désirs...

Même le malin se laisse (parfois) surprendre par ces petits règlements de compte irrévérencieux. S'il ne s'amuse pas, comme plus rarement  Saint-Pierre, avec les vices des hommes dans une société médiévale imprégnée par la mythologie chrétienne.

Une société avec ses castes et ses rapports de force, que l'on approche sous un autre angle, celui de l'intimité du rire, en oubliant que huit siècle nous séparent... Dèss 11 ans.

C.B.

Nathan. 176 p. 5 euros. 

17/09/2011

Questions Réponses pour les 8-10 ans : Vivre au Moyen Age, Le Seconde guerre mondiale

moyen age,vie quotidienne,album documentaire,seconde guerre mondialemoyen age,vie quotidienne,album documentaireQui sont les chevaliers, les religieux, comment vivent les seigneurs, le roi... Vivre au Moyen Age, proposé par Bénédicte Le Loarer répondra aux questions que se posent (ou se poseront bientôt) les écoliers sur cette période qui les fascine toujours. En 14 questions, l'auteur fait le tour de la vie au Moyen Age, en abordant de multiples facettes, du pouvoir à la construction des cathédrales, en passant par la guerre, la place des femmes, ou encore la nourriture et l'école. Une mine d'infos aérée par les illustrations colorées et réalistes de Xavier Mussat et Vincent Desplanche, dans une mise en page originale et ludique, parsemée de BD, de cartes, de scènes reconstituées. Vivre au Moyen Age, dans la collection Questions réponses chez Nathan, trouvera sa place dans la bibliothèque des 8-10 ans.

 

Dans la même collection, on trouve aussi La Seconde guerre mondiale, très instructif livre qui parle des causes de la guerre, des idées d'Hitler, de la résistance, du débarquement, des camps de concentration. Avec des illustrations de Cyrille Meyer, des photos d'époque, et un texte de Jean-Michel Billioud.  Pour les 8-10 ans.

 C.B.

Nathan. 32 pages. 5, 95 euros.

01/03/2011

Fenêtre sur le Moyen Âge

Un livre d'histoire qui ressemble à un jeu ! Avec cette Fenêtre sur le Moyen Âge, de Rob Lloyd Jones et David Hancock,  les enfants se plongent au temps des cathédrales et des chevaliers grâce à des double pages représentant des scènes typiques de cette époque. Un jour de marché, un château, la vie au village, moyen age.jpgune bataille, un monastère ou encore la construction d'une cathédrale. Partout des languettes se soulèvent pour laisser place à des images grossies, ou à des scènes cachées derrière les murs. A chaque page correspond une case sonore qui émet un bruit particulier, hennisement de cheval, bateau, combats, chant de moines... un petit livret sur la vie de château complète le tout. Pour être incollable sur le Moyen Âge sans en avoir l'air ! Dès 7 ans.

C.B.

Usborne. 16 pages. 10,95 euros.

 

 

02/01/2010

Amour sorcier

amour sorcier.gifAna n'est pas tout à fait comme les autres. La jeune fille voit l'avenir. Et souvent, les prémonitions qu'elle a sont de mauvaises augures : une enfant avec l'enfer dans les yeux, le beau Luern, fils du seigneur, blessé par une épée recourbée... toutes se réaliseront. Des fillettes sont retrouvées mortes, après avoir été violées, Luern partira pour les Croisades, d'où il reviendra traumatisé. Jusque-là, la vie était plutôt douce pour Ana, fille d'un métayer bourru, sur les terres du conte de Lohéac, dans la forêt de Brocéliande. Ana s'imaginait épouser un jour l'héritier du conte, et rien n'aurait dû troubler cette certitude. C'était sans compter sur le vent de l'histoire, l'attaque du château par des brigands, la mort de la contesse et les noirs desseins de la belle Elaine de Trécesson. La rencontre avec Caï, un sorcier venu s'installer dans la forêt, va chambouler la vie d'Ana. D'abord méfiante, elle se laissera convaincre qu'elle est elle-aussi une sorcière. Non pas une redoutable et caricaturale magicienne des contes de fée, mais l'une de celles et ceux qui avaient, en ces temps lointains - on est ici en 1097 - la connaissance de la nature et des plantes, de leurs vertus comme de leurs nocivités. Ana apprendra tout cela auprès de Caï, qui lui révèlera le secret de sa naissance, mais aussi les raisons de sa présence dans cette forêt où l'on retrouve des fillettes assassinées. Tous deux devront combattre les préjugés des villageois d'alors pour faire éclater la vérité sur ces horribles meurtres.

Roman historique à plusieurs voix, Amour sorcier mêle histoires d'amour, de vengeance, secrets de famille, et suspens. L'auteur Martine Pouchain fait vivre des personnages complexes, auxquels on ne saurait se fier de prime abord. Des personnages inquiétants comme Bran, le frère aîné de Luern, qui n'a pas toute sa tête et dont le passe-temps favori est d'empailler les animaux, quand il ne s'agit pas de fantasmer sur les jeunes filles en fleur... Caï, le sorcier venu d'on ne sait où, qu'Ana soupçonnera un temps d'être le violeur. Le père d'Ana aussi, qui cache un douloureux secret. Elaine de Trécesson, jeune veuve cruelle et sans scrupules... une richesse de caractères qui attise la curiosité du lecteur jusqu'à la dernière page de ce polar médiéval. Dès 13 ans.

C.B.

Flammarion. 324 pages. 13 euros.

14/12/2009

La jeune fille rebelle

jeune fille rebelle.jpgLe comte de Flandre voulait un héritier. Mais le sort lui a désigné une fille, Marguerite, mise au monde grâce à l'aide de Morva,  la sorcière de Moerland. Repoussé par un père déçu et brutal, la jeune comtesse grandit en laissant son tempérament bien trempé se révéler. Loin de sa mère, gagnée par la folie, qui terminera sa vie cloîtrée dans un couvent. Marguerite, elle, a pour compagnon de jeux de futurs chevaliers, et apprend à manier l'épée. La comtesse suivra même les cours du maître Tagliaferro. Adolescente, d'une grande ressemblance avec son père, Marguerite doit se marier. Le comte lui choisit l'héritier du royaume d'Angleterre, une union vivement souhaitée par les guildes de Bruges et de Gand, dont la richesse dépend directement du commerce avec l'Angleterre. Mais ce mariage ne se fera pas. Marguerite, qui a découvert la vile nature d'Edmond de Langley, envoie un message au pape, alors installée en Avignon. Celui-ci interdira le mariage pour cause de lointain cousinage. C'est alors que la peste qui fait rage dans le sud de la France atteint la Flandre. Marguerite partira avec Philippe de Rouvres, duc de Bourgogne et neveu du roi de France, pour l'épouser et se réfugier en Bourgogne. Un amour contrarié par la peste, et la décision de Marguerite de partir terminer sa vie dans un couvent d'Auvergne. Mais un autre destin attend la jeune fille rebelle.

Avec La Jeune fille rebelle,  les auteurs néerlandais Jean-Claude van Rijckeghem et Pat van Beirs donnent aux  lecteurs une vision très réaliste de la Flandre au Moyen Age. Traditions, moeurs, superstitions, croyances imprègnent la vie quotidienne des habitants de ce comté, dirigé par le père de Marguerite et les puissantes guildes. Au fil des pages de ce roman qui allie richesse historique et approches intimes des personnage, on se précipite avec l'héroïne dans le tourbillon de l'histoire. La sienne, celle d'une adolescente rebelle que l'on veut marier de force, et celle de l'Europe au Moyen Age. Mort et violence sont omniprésentes dans le quotidien de Marguerite et des jeunes gens de l'époque. Notamment à travers la guerre, dont beaucoup ne reviennent pas, ou la grande peste qui fera des millions de morts. Les descriptions sont brutes, les mots sont crus, les situations tendues. Les auteurs font voir et sentir le sang, les corps ravagés par les bubons de la peste, la tentative de viol de Marguerite met mal à l'aise. On est loin d'une version édulcorée de la vie de château. La future comtesse de Flandre devra se battre jusqu'au bout et avec son père pour survivre à ce Moyen Age destructeur. Dès 14 ans.

C.B.  

Mijade. 283 pages. 12 euros.