Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/06/2014

Les Lois de l'été

« Son monde graphique constitue un univers à part, où rien n’est évident et où tout est possible. »

product_9782070652426_244x0.jpg

Voilà comment, en 2011, le jury du prix Astrid Lindgren, le “Nobel” de la littérature jeunesse, saluait le travail de Shaun Tan, alors qu’il recevait, la même année, l’Oscar du meilleur court- métrage d’animation pour La Chose perdue. Avec Les Lois de l’été, l’illustre illustrateur australien ouvre les portes de l’inconscient pour suivre les jeux de deux petits garçons dans un espace urbain désert, hanté par d’étranges créatures. Répondant à des commandements arbitraires et absurdes, les scènes hypnotiques imaginées par Shaun Tan invitent à réfléchir sur notre relation à l’autre et à l’environnement. Une exploration émotionnelle de nos comportements. Dès 8 ans. 

C.B.

cbodarwe@midilibre.com

Les Lois de l’été. Gallimard jeunesse. 52 p. 19,90 euros. 

14/06/2014

L’histoire vraie des grandes photos

9782330032265.jpgMarylin sera toujours cette belle fille à la robe diablement sexy prise dans le tourbillon de l’aération d’une grille de métro. Le Che, ce combattant au regard sombre et au béret noir. Einstein, ce génie vieillissant et irrévérencieux tirant la langue...

Des photos intemporelles devenues mythiques, dont on ne connaît pas toujours les conditions, souvent surprenantes, de prise de vue. David Groison (rédac-chef du magazine Phosphore) et Pierangélique Schouler décryptent vingt de ces célèbres clichés, en noir et blanc, depuis “L’accident de train de la gare Montparnasse” (1895) jusqu’à celui de Mohamed Ali terrassant Sonny Liston (1965).

Entre les symboles communément projetés sur ces images qui existent par elles-mêmes et la réalité, ce sont plein d’histoires passionnantes à découvrir. Dès 12 ans.

C.B.

cbodarwe@midilibre.com

L’histoire vraie des grandes photos. Actes sud junior.

88 p. 16,50 euros. 

25/05/2014

Aujourd'hui le Brésil


Les yeux des9782203075757.jpg supporters de foot sont braqués de l’autre côté de l'Atlantique à l’approche de la coupe du monde. Mais au Brésil, il n’y a pas que le ballon rond (même si on dit là-bas qu’on y joue comme on danse la samba).

L’événement estival incontournable donne l’occasion à Adriana Brandao et Patrick Straumann de faire découvrir les différentes facettes d’une nation en marche, classée 7e au rang des plus riches, dont on ne retient souvent que les clichés entre Copacabana, carnaval et favelas.

Les deux journalistes spécialistes du pays reviennent sur son histoire mouvementée, sa richesse multiculturelle, son évolution économique et sociale, dans une mise en page dynamique truffée de photos. Amateurs de foot les Brésiliens, mais pas seulement. Dès 11 ans.
C.B.

cbodarwe@midilibre.com

Aujourd’hui le Brésil. Casterman. 144 pages. 18,50 euros. Dès 11 ans.

18/03/2014

Comment pauvre Jean roula le Malin et autres fabliaux

9782092548752.jpgBourgeois avares, moines gloutons et cupides, hauts dignitaires cruels, femmes despotiques... des mets de choix que les auteurs - souvent anonymes - des fabliaux au Moyen Age se mettaient sous la dent.

Gudule, auteur jeunesse prolifique, a choisi et réécrit dans un style accessible à tous, 32 de ces farces où la malice est toujours du côté des plus faibles. Et c'est un régal de partager avec le petit peuple d'alors le plaisir de suivre les bons tours joués par ces héros ordinaires qui leur ressemblent, avec leurs travers, leur appétit de vivre, leurs désirs...

Même le malin se laisse (parfois) surprendre par ces petits règlements de compte irrévérencieux. S'il ne s'amuse pas, comme plus rarement  Saint-Pierre, avec les vices des hommes dans une société médiévale imprégnée par la mythologie chrétienne.

Une société avec ses castes et ses rapports de force, que l'on approche sous un autre angle, celui de l'intimité du rire, en oubliant que huit siècle nous séparent... Dèss 11 ans.

C.B.

Nathan. 176 p. 5 euros. 

15/03/2014

Apocalypse, La 1re Guerre mondiale

Non, le monde de leurs arrière-grands-parents n’était pas en noir et blanc, comme les enfants l’imaginent en feuilletant l’album de famille. Ni la guerre. Avec Apocalypse, la série télé de documentaires historiques, Isabelle Clarke et 

guerrecouleur.jpgDaniel Costelle nous projettent dans un passé que l’on aurait tôt fait de croire révolu. Le nouveau volet, sur la Première Guerre mondiale (diffusé le 18 mars) est accompagné d’un ouvrage jeunesse, aux infos riches et accessibles, qui fait la part belle aux photos. Et, par la magie de la colorisation, voilà Guillaume II, François-Joseph ou Gavrilo Princip (l’assassin de François-Ferdinand) plus proches de nous. Tout comme ces “munitionnettes” affairées et ces soldats dans l’enfer des tranchées. La guerre en couleurs, comme un rappel à l’ordre de ce qu’elle est vraiment, hier comme aujourd’hui. Dès 10 ans. 

C.B.

cbodarwe@midilibre.com

Apocalypse, La 1re Guerre, mondiale. Flammarion. 64 pages, 15 euros. Dès 10 ans.

23/02/2014

Le journal d'un dégonflé, un coeur à prendre/ Un ado à l'humour gonflé

DEGONFLE.jpgTout a commencé au début des années 2000, quand Jeff Kinney, concepteur américain de jeu vidéo en ligne, livre sur le web un petit personnage qui ressemble à l'ado qu'il était. Bingo ! Les aventures ordinaires d'un garçon bien de notre époque multiplient les "j'aime". 50 millions de visiteurs plus tard, Le Carnet de bord de Greg Heffley devient le premier tome d'une série de roman illustré publiée chez un éditeur, Abrams, qui a eu du nez.  Et voilà cet anti-héros attachant parti pour une longue vie racontée au jour le jour dans son Journal d'un dégonflé, sorti en France chez Seuil et  traduit de l'américain par Nathalie Zimmermann. Si les jeunes américains ont eu déjà droit au tome 8 en décembre dernier, les fans français de Greg ont depuis hier l'opus 7 entre les mains. Sans s'être plongé dans ses autres exploits, on est tout de suite mis dans le bain. L'ado maigrelet doit faire avec ses frères difficiles à vivre, sa mère attentive à l'épanouissement de chacun, son oncle parasite et magouilleur, son meilleur ami, un véritable boulet... En plus de gérer tout ce petit monde, destiné à lui compliquer son adolescence, Greg affronte cette fois une épreuve bien délicate : trouver une cavalière pour aller au bal de la Saint-Valentin. Pas une mince affaire pour un gaffeur mal habillé pas vraiment populaire au sein de la gente féminine. Pas dégonflé pour un sou, ce petit fûté multipliera les tentatives désespérées sans se départir de son aplomb et de sa mauvaise fois. Des quiproquos où l'humour, du texte et des dessins, a toujours le dernier mot. Dès 9 ans.

C.B.

Le Journal d'un dégonflé, un coeur à prendre (tome 7). Seuil. 228 pages. 11,50 euros.

20/12/2013

Je consomme donc je suis ?


Quel joli coup de pub que ce relookage de Saint-Nicolas en père Noël rouge par Coca-Cola en 1931. Bien d’autres marques se sont depuis immiscées dans notre quotidien, jusqu’à modeler nos identités. Avec cette qu9782092545782.jpgestion en clin d’œil à Descartes, Je consomme donc je suis ?, et une mise en page attrayante (dans la même collection "décodage" chez Nathan on avait aimé En avant les filles !), avec des illustrations signées Quentin Vijoux,  Benoît Heilbrunn guide les ados accros du shopping dans l’univers impitoyable de la pub, du merchandising, des enseignes incontournables... et leurs armes implacables qui laissent nos cartes bancaires sans défense.

Car si la société est (presque) tout entière vouée à la consommation, c’est qu’on se laisse (consciemment ou pas ?) enrôler par les armées de pros de la séduction. Une invitation à réfléchir sur nos modes de vie, pour méditer en ces périodes de grandes tentations... Dès 13 ans.

C.B.

Je consomme donc je suis ? Nathan. 93 p. 16,90 euros.

21/11/2013

Le Big livre de l'incroyable 2014

Il est "big", sa couverture est bleu brillant avec un effet 3D et il nous emmène dans un monde totalement déjanté : le nôtre ! . Inspiré par Robert Ripley, créateur américain de la rubrique "Incroyable mais vrai" du New York Globe, cet album aux infos étonnantes mises en scène avec humour et plus de 500 photos, des logos à scanner pour télécharger une appli gratuite, est divisé en plusieurs thèmes : pas croyable !, monde, sport, corps transport, pop culture, miam... et d'autres encore. Et ce que l'on découvre au fil de ces pages riches en infos, c'est que le plus incroyable n'est jamais sûr. Et pas toujours de bon goût. Mais étrangement fascinant. Dès 10 ans. 

C.B.big.jpg

L'Archipel. 256 pages. 27,95 euros. 

11/11/2013

Zizi, lolos, smack !!

9782092547229.jpgQuand on grandit on se pose beaucoup de questions sur les transformations du corps, la sexualité, l'amour... et toutes ces choses qui font un peu peur quand on aborde l'adolescence. Nathalie Weil et Delphine Godard parlent de tout avec franchise dans cet album illustré avec humour et une mise en page ludique par Stéphane Nicolet. Les auteurs répondent à plein de questions avec simplicité et précision et devraient rassurer les plus inquiets. Dès 10 ans. 

C.B.

Nathan. 48 pages. 15,50 euros.

09/11/2013

L'Argent

argent.jpg
L’argent ne fait pas le bonheur, mais il compte beaucoup. Qu’on le vénère, qu’on le méprise, qu’on l’accumule... il est toujours là. Marie Desplechin et Emmanuelle Houdart, qui avaient déjà œuvré ensemble pour le sublime Saltimbanques, remettent ça avec brio dans cet album grand format, pour une histoire racontée à plusieurs voix, celles de personnages d’une même famille, invités à une noce. Une fratrie qui entretient des rapports extrêmes et contradictoires avec l’argent - homme d’affaires cynique, hacker pirate, altermondialiste, poète vagabond -, le père du marié, un narcotrafiquant sans scrupule, ou encore son fils qui a abandonné sa richesse par amour. Aux textes d’une grande subtilité de Desplechin répondent les portraits signés Houdart, forcément remarquables. De cet Argent-là, on en veut encore et encore ! Dès 11 ans.

C.B.

L’Argent. 54 p. 21,90 €. Editions Thierry-Magnier.